Reproduction des hérissons (quelques conseils avant de les accoupler) part II

Nous revoilà pour un second article sur la reproduction des hérissons. Nous avions parlé du choix des parents, de l’âge et de leur condition physique dans notre précédent article. Aujourd’hui nous allons rentrer davantage dans les détails sur l’accouplement des hérissons.

reproduction des hérissons

Pendant la reproduction des hérissons

La procréation en elle-même peut être quelque chose d’intéressant à surveiller. Peu après avoir été placé ensemble, le mâle commencera à couiner (appelé aussi couinement plaintif) en poursuivant la femelle autour de la cage. Celle-ci pourrait également résister à ses avances assez vigoureuses, et dans une tentative de le chasser, elle sifflera voir crachera sur le hérisson mâle. Il vous semblera peut-être qu’ils se battent mais ne vous inquiétez pas, c’est le comportement typique lors de la reproduction des hérissons.

Une fois que la femelle accepte ses avances, ou peut-être pas ! On ne sait jamais 🙂 Elle repoussera ses épines vers le sol. C’est à ce moment là que vos deux hérissons pourront s’accoupler. Il est préférable de les laisser tranquilles à ce stade afin de ne pas trop les perturber.

Après l’accouplement des hérissons

Une fois les 7 jours écoulés, remettez la femelle dans sa propre cage. Bien qu’il ne soit généralement pas nécessaire, il est possible de réitérer la procréation de vos deux hérissons afin de garantir une grossesse. Laissez les alors ensemble encore 7 jours avant d’emmener la femelle dans sa cage. Attention : ne pas laisser le mâle dans la même cage que la femelle devant accoucher. En effet, si les parents sont présents au moment de la naissance des hérissoneaux, ils risqueraient de les manger !

Petite astuce : notez sur un calendrier les jours où les 2 tourtereaux ont été ensembles. La période de gestation dure une trentaine de jours. Vous pourrez ainsi noter la date de l’accouchement prévu. Un bon éleveur gardera des enregistrements complets sur la reproduction des hérissons comme le nom des hérissoneaux, leurs couleurs, leur âge, etc. Toutes ces informations vous seront utiles plus tard.

Pendant l’accouchement

Au cours des deux dernières semaines de sa grossesse, augmentez son alimentation. Surveillez-la tous les jours et pensez à nettoyer sa cage 3 jours avant l’accouchement. La reproduction des hérissons est un moment assez complexe. Attention, la première semaine est un moment critique pour la femelle et toute perturbation peut entraîner à ce qu’elle tue ou mange ses bébés. Veillez également à ne pas toucher aux hérissoneaux, En effet, l’odeur de votre main sur lui peut très bien amener la mère à le rejeter ou à le tuer dans le pires des cas. Prenez le délicatement avec une cuillère propre par exemple en veillant à ce que sa maman ne le voit pas 🙂

A la naissance, les bébés hérissons mesurent un pouce de long, sont aveugles et dépendent totalement de leur mère. Leurs épines sont douces. Veillez à respecter leur intimité et ne vous approchez pas trop des hérissons. La mère risque de siffler voir de cracher pour vous tenir à l’écart. Pendant tout le long de leur croissance, n’hésitez pas à les surveiller et à continuer à les nourrir suffisamment bien.



	

3 Replies to “Reproduction des hérissons (quelques conseils avant de les accoupler) part II

Leave a Reply to walid Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *